L’histoire impériale de Russie est parsemée de  crimes sanglants faits dans le but d’accéder au trône. Certains Tsars ou Tsarines ont ainsi pris le pouvoir. En 1533, Vassilli III de Russie meurt laissant un héritier de trois ans, Ivan IV (dit Ivan le terrible). La mère de l’enfant, Hélèna Glinsky devient donc régente du royaume. Or, c’est toujours durant les régences que les membres de la famille royale sèment le trouble pour gagner du pouvoir. C’est ainsi que le 13 avril 1538, Hélèna meurt empoisonnée et la Russie devient une scène de violences qui ne cesseront qu’en 1547 lorsqu’Ivan IV sera déclaré Tsar.  C’est la mort de sa mère qui fera craindre à Ivan d’être assassiner tout au long de sa vie et qui fera de lui un homme cruel.

pierre_iii1A la mort de l’impératrice Elisabeth Ire le 5 janvier 1762, son neveu Pierre III monte sur le trône de Russie. Celui-ci a épousé en 1754 Sophie-Augusta-Frédérique d'Anhalt-Zerbst que les russes ont rebaptisé Catherine. Une fois Tsar, catherine_iiPierre III suscite le mécontentement de la population de par sa dureté et son incompétence.  L’ambitieuse Catherine met alors au point un coup d’état, véritable révolution au palais pour renverser son mari et s’asseoir sur le trône. Accidentellement ou intentionnellement, le Tsar est tué par Alexis Orlov, l’un des chefs de l’insurrection. Déposé le 9 juillet 1762 et mis au cachot, il est en effet retrouvé mort le 16 juillet. Catherine II tient à elle seule le pays.