HENRI_IILa Renaissance française connu l’époque du triangle amoureux formé par le roi Henri II, Catherine de Médicis et la favorite Diane de Poitiers. Le cœur du roi appartenant depuis l’enfance à Diane, la petite italienne n’avait d’avance aucune chance de s’attirer l’amour de son époux.  D’avance, le roi François Ier ne désire pas de la « Florentine » comme future reine de France et c’est pour cette raison qu’il lui fait épouser son fils cadet Henri duc d’Angoulême et non le dauphin François en 1533. En 1536, le dauphin meurt après avoir bu un  verre d’eau glacé. Henri et Catherine se retrouvent au premier rang et la nouvelle dauphine n’a toujours pas donné d’enfant à son mari bien qu’ils soient unis depuis trois années. A la cour, on croit qu’Henri est incapable d’avoir des enfants à cause d’une malformation. Or en 1538 lui né une fillette que le dauphin a fait à une certaine Phillipa Duci, amourette d’une nuit. Désormais, c’est Catherine qui est accusée de ne pouvoir porter d’enfants. Bien qu’Henri ait eu un rejeton d’une autre, Diane de Poitiers ne lui en tient pas rigueur, sachant qu’elle est aimée. D’ailleurs, pour lui prouver combien il tient à elle, Henri appelle sa fille illégitime Diane et c’est la royale favorite qui est chargée de l’éducation de la petite une fois que Phillipa Duci est mise au couvent. Henri qui n’aime point son épouse lui annonce alors qu’il va la répudier. La pauvre Catherine s’en va trouver François Ier qui l’assure de son amitié et qu’il ne veut pas d’autre belle-fille qu’elle. Néanmoins, il est clair que le dauphin veut rompre au plus vite avec sa femme. C’est alors que Diane intervient et au lieu de se réjouir du prochain départ de la Florentine, elle pousse Henri dans le lit de la dauphine en lui disant qu’il doit lui faire un héritier. Si cette réaction de la part de la duchesse de Valentinois a de quoi catherine_de_medicissurprendre, Diane a en réalité ses raisons : Catherine n’est pas fort jolie mais il est possible qu’Henri se remarie avec une jeune princesse parée de beaux atouts et de charmes. Bien qu’ayant le double de l’âge d’Henri, Diane a conservé sa beauté, mais une nouvelle jeune épouse pourrait lui faire de l’ombre. Au moins avec Catherine comme rivale, Diane n’a rien à craindre. Le 19 janvier 1544 né le  très attendu premier enfant du couple royal, un garçon (futur François II). Cette naissance fait enfin taire toutes les rumeurs colportées sur les capacités de Catherine à enfanter. En 1547, Henri monte sur le trône et la timide princesse  italienne devient reine de France. Henri II en profite pour mettre sa favorite encore plus en avant : Diane l’accompagne partout de sorte que le roi apparaît toujours entouré de la reine et de la duchesse de Valentinois. Désormais, Henri s’arrange pour que Catherine soit en permanence enceinte afin de mieux s’isoler avec Diane. Quant aux enfants de la reine, elle ne fait que les mettre au monde. Sitôt nés, ils lui sont enlevés et confiés à la favorite du roi. Pourtant, Catherine ne se plaint presque jamais car elle aime trop son époux pour aller contre son bon vouloir. Elle fait bonne figure à Diane de Poitiers. De son côté, la maîtresse royale soigne la reine lorsqu’elle est malade, toujours parce qu’elle craint un possible remariage d’Henri en cas de veuvage. Catherine enrage devant cette « vieille femme » qui conserve l’amour d’Henri. Elle finit donc par percer le plancher de la pièce qui se trouvait au dessus de la diane_de_Poitierschambre de Diane pour pouvoir observer de quels procédés use sa rivale pour garder le cœur du roi. Il est bien évident que le défunt époux de Diane  a dû lui donner bien des leçons car la favorite a  l’art et la manière de faire, chose que la reine malgré ses efforts ne parvient pas à avoir. Lorsqu’en juin 1556, Catherine manque de mourir lors de son dernier accouchement au cours duquel elle met au monde des jumelles, Henri II ne semble guère s’en émouvoir. Il n’a jamais aimé sa femme. Jusqu’à la mort tragique d’Henri en juillet 1559, la reine devra supporter la présence continuelle de Diane de Poitiers qu’aucune femme du royaume ne pourra remplacer dans le cœur d'Henri. Une fois le roi de France blessé à mort au cours d’un tournoi le 30 juin 1559, Catherine prend les choses en main et interdit à Diane de le voir. La duchesse ne reverra jamais son amant qui meurt le 10 juillet. Elle doit rentrer sur ses terres tandis que Catherine s’impose enfin à la cour de France.