louis_JosephFils aîné de Louis XVI et de Marie-Antoinette, Louis-Joseph-Xavier-François né à Versailles le 22 octobre 1781. La reine a déjà mis au monde une fille en 1778 puis après une fausse couche en 1780, se retrouve de nouveau enceinte. Le dauphin fut baptisé sous les prénoms du frère aîné de Louis XVI, le roi rendant ainsi hommage à la mémoire de son frère aîné mort jeune. Marie-Antoinette adorait ce fils dont toute la cour avait tant souhaité la naissance. Un seul paru ne pas se réjouir de l’événement : le comte de Provence, frère du roi qui en l’absence de dauphin était l’héritier du trône. Ses espoirs de devenir roi semblent s’envoler. Mais en 1784, la santé de Louis-Joseph commence à décliner. L’enfant ne grandissait plus et était constamment souffrant. Louis_Joseph_et_sa_soeurLe dauphin se console néanmoins en jouant avec sa sœur Marie-Thérèse qui passe beaucoup de temps avec lui. Bien qu’il fût toujours souriant, l’enfant souffrit davantage par la suite : en 1787, les fièvres se succèdent et le dos du dauphin se déforme si bien qu’il est bientôt bossu. On l’installe alors loin de la cour à Meudon où Marie-Antoinette passe le plus clair de son temps à veiller son fils qui se montre toujours tendre. Au début de l’année 1789, Louis-Joseph perd la flexibilité de ses mains et de ses jambes et doit garder le lit en permanence où il souffre d’un corset qui doit redresser sa colonne vertébrale déformée. Ses rares sorties dans les jardins se font dans un fauteuil roulant. Devant l’état de son fils, la reine est au plus mal. Elle sait que son enfant est condamné. Louis-Joseph expire dans la nuit du 3 au 4 juin 1789. Son décès affecta énormément sa sœur aînée mais anéanti complètement Marie-Antoinette qui s’évanouit à l’annonce de la mort de son fils. Louis XVI fut également en proie à un immense chagrin. Le dauphin Louis-Joseph évita de peu la révolution française.

pour en savoir plus : "Le dauphin Louis-Joseph : fils aîné de Louis XVI" de Reynald Secher