CharlotteLe règne de Victoria Ire est connu de tous. D’abord princesse de Hanovre, elle devient en 1837 reine d’Angleterre et d’Irlande alors qu’elle n’a que 18 ans. En 1876, Victoria devient impératrice des Indes. Son règne s’éternise jusqu’en 1901. A cette date, la reine est devenue la grand-mère de l’Europe ayant des descendants dans toutes les cours européennes et même en Russie. Mais le plus surprenant, c’est l’arrivée de cette  reine sur le trône d’Angleterre, un trône dont elle n’aurait jamais dû hériter étant loin sur la liste des prétendants. Nous sommes en 1796. Georges III règne sur l’Angleterre. Son fils aîné le prince Georges vient d’avoir une fille de son épouse Caroline-Elisabeth Welf. Unique enfant de cette union, la princesse prénommée Charlotte est donc héritière de la couronne après son père. En 1816, Charlotte épouse Léopold de Saxe-Cobourg. Le 6 novembre 1817, la princesse meurt après l’accouchement d’un fils mort-né. La mort de Charlotte pose un problème important dans la famille. Qui héritera de la couronne une fois le prince Georges mort ? Le second fils de Georges III, Frédérique-Auguste duc d’York n’a pas eu d’enfant de son épouse Frederica de Saxe. Le troisième Williams duc de VictoriaClarence épouse en 1819 la jeune Adélaïde de Saxe. L’année précédente, en 1818, le quatrième fils de Georges III, Edouard-Auguste duc de Kent avait pris pour épouse Victoire-Marie-Louise de Saxe-Cobourg. S’ensuit une course contre la montre : en 1820, Georges III meurt et le prince de Galles devint Georges IV. Lorsqu’il trépasse en 1830, son frère le duc d’York est mort depuis trois ans sans laisser d’enfants. La couronne passe donc au troisième fils de Georges III : le duc de Clarence désormais Williams IV. La ravissante Adélaïde n’a su mener a terme que deux grossesses qui ont donné deux filles : Charlotte en 1819 puis Elisabeth en 1820. Hélas la première est morte-née, la seconde disparaît à deux mois. L’héritier suivante est donc –ou plutôt était donc- le duc de Kent, quatrième fils de Georges III. Ce dernier est mort en janvier 1820 peu avant son père. Heureusement, il a eu le temps d’avoir de son épouse Victoire, une fillette née le 24 mai 1819 et baptisée Alexandrina-Victoria. Ainsi, lorsque Williams IV décède le 20 juin 1837, sa nièce, fille unique du défunt duc de Kent monte sur le trône sous le nom de Victoria Ire.