Avec la naissance du duc de Bourgogne en 1751, la dauphine Marie-Josèphe de Saxe assure la continuité de la dynastie. Mais pour renforcer sa position, elle se doit de donner d’autres fils à la couronne. Le 8 septembre 1753, Marie-Josèphe met au monde un second garçon titré duc d’Aquitaine. Mais l’enfant, n’est pas aussi fort que ses aînés : il n’est pas grand et on lui trouve «de petits os». Cependant, son grand-père, Louis XV, le voit «fort beau». Mais l’enfant de santé visiblement fragile tombe malade en février 1754. On a tout juste le temps de le baptiser Xavier-Marie-Joseph. Le 22 février, le petit duc d’Aquitaine est emporté par la coqueluche. Sa mère, Marie-Josèphe éprouvera du chagrin mais la naissance de trois autres fils (tous rois de France plus tard) lui fera oublier la perte du petit Xavier-Marie-Joseph.